12 résultats
Chargement

Le 1er trimestre 2022 au 5e rang des plus chauds dans le Monde depuis 1880

dimanche 17 avril 2022

 

Si les gelées destructrices ont fait l'actualité en France au début du mois d'avril, il n'en demeure pas moins que ce début d'année a été très doux en France. Après un mois de janvier globalement dans les normes (pas d'anomalie avec bilan de 0.0°C >>), les mois de février (+2.3°C >>) et de mars (+1.2°C >>) ont porté ce premier trimestre 2022 bien largement au dessus des moyennes constatées au cours de la période de référence 1981-2010.


Anomalies de température en France par rapport à la période 1981-2010 - mois de janvier à mars 2022 - Météo-Villes

 

Du 1er au 31 mars, l'indicateur thermique en métropole a atteint la valeur de 7.66°C. Avec une anomalie nationale avoisinant les +1.1°C, ce premier trimestre s'est donc classé au 11e rang des plus chauds observés depuis l'après-guerre (1945), toutefois bien en deçà du record observé pour le 1er trimestre 2020 (indicateur de 8.60°C soit une anomalie proche de 2.1°C par rapport à la période 1981-2010).


Moyenne de l'indicateur thermique national pour un 1er trimestre entre 1945 et 2022 - Infoclimat

 

 


Indicateur thermique national et écart à la moyenne 1981-2010 - 1er trimestre 2022 - Infoclimat

 

Mais si l'anomalie climatique du 1er trimestre en France est aux portes du top 10, la situation a été encore plus éloquente à l'échelle mondiale. En effet, au cours des trois premiers mois de l'année, la température à la surface du globe a été supérieure de 0,88°C à la moyenne. Ce premier trimestre 2022 a donc été le 5e plus chaud observé à travers le monde en 143 ans de mesures (statistiques remontant à 1880).

 

A noter que les cinq 1er trimestre les plus chaud ont tous eu lieu depuis 2016 : il s'agit de 2016 (+1.23°C), suivi de 2020 (+1.16°C), 2017 (+1.03°C), 2019 (0.96°C) et donc désormais 2022 (+0.88°C). Seul le 1er trimestre 2021 n'y figure pas, se classant au 10e rang ex-aequo avec +0.75°C.


Anomalie de température à travers le Monde pour un 1er trimestre - années 1880 à 2022 - écart à la moyenne du XXe siècle - NOAA

 

Ces conditions beaucoup plus chaudes que la moyenne ont été observées dans de très nombreuses régions, à travers Amérique centrale, en Amérique du Sud, en Europe, en Asie et dans certaines parties des océans Atlantique, Indien et Pacifique Nord. Parallèlement, des conditions proches voire même un peu plus fraîches que la moyenne ont tout de même été observées dans certaines parties de l'Amérique du Nord, du nord de l'océan Atlantique, du nord de l'Afrique, et dans le Pacifique Sud.

 

Au niveau régional, l'Asie a connu son 5e premier trimestre le plus chaud jamais mesuré. Les continents Sud-Américains, Européen, mais également l'Océanie et les Caraïbes se situent quant à eux dans le top 10 des plus chauds observés depuis le début des mesures.
A contrario, l'Afrique et l'Amérique du Nord ont vécu un mois tout juste dans les moyennes de saison voire légèrement en deçà : il s'agissait du 1er trimestre le moins chaud observé en Afrique depuis 2012, et depuis 2014 pour le continent Nord-Américain.


Répartition géographique des anomalies de température à travers le Monde - 1er trimestre 2022 - écart à la moyenne du XXe siècle - NOAA

 

Selon les récentes analyses statistiques portées par le NCEI (centre national américain d'information sur l'environnement), il est très probable que l'année 2022 se classe parmi les dix années les plus chaudes jamais enregistrées. Surtout, les mêmes statistiques portent à 39,9 % de probabilité de voir l'année 2022 se classer parmi les cinq années les plus chaudes jamais enregistrées à travers le Monde, et 4.2% pour devenir l'année la plus chaude. A suivre...

 

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don