12 résultats
Chargement

Le cyclone Batsirai touche la Réunion en ce début février 2022

jeudi 3 février 2022

Un puissant cyclone formé dans l'océan indien :

 

Dans l'océan indien, la saison cyclonique se déroule en général entre les mois de novembre et d'avril avec les premières tempêtes voire cyclones régulièrement observés avant la fin d'année. La saison 2021/2022 avait pourtant démarré de façon très peu active puisque aucune tempête tropicale n'a été observée avant la seconde moitié du mois de janvier, ce qui n'était arrivé que 3 fois auparavant (saisons 1998/1999, 2000/2001 et 2017/2018).

 

Toutefois, la situation s'est agitée à la fin du mois de janvier 2022 avec la formation de la tempête Ana près du Mozambique entre le 23 et le 24 janvier puis de la tempête Batsirai le 26 janvier. C'est cette seconde tempête qui sera la plus violente avec un renforcement rapide durant les heures suivant sa formation.

 

Image satellite de la tempête tropicale Batsirai le 27 janvier 2022 – Météo-France

 

 

Celle-ci a en effet atteint le stade de cyclone tropical intense moins de 12h après avoir atteint le stade de tempête tropicale modérée avec des rafales dépassant les 150km/h en son centre dès le 27 janvier.

 

Après un affaiblissement temporaire, un nouveau renforcement était observé après le 29 janvier alors que le cyclone se déplaçait peu à peu vers l'Ouest/Sud-Ouest. L'île Maurice et la Réunion allait passer très près d'un impact direct au début du mois de février alors que le cyclone atteignait un maximum d'intensité.

 

Trajectoire prévue du cyclone Batsirai au 29 janvier 2022 – Météo-France

 

 

Là encore, le nouveau renforcement du système fut rapide avec la formation d'un œil très bien défini entre le 1er et le 2 février,

 

 

Le système allait donc circuler proche de l'île Maurice et de la Réunion en milieu de semaine du 31 janvier au 6 février, touchant d'abord l'île Maurice entre le 1er et le 2 février puis la Réunion entre le 2 et surtout le 3 février. En conséquence, Météo-France plaçait l'île de la Réunion en alerte rouge cyclonique dès le 2 février, pour la première fois depuis 8 ans.

 

Alerte rouge cyclonique sur la Réunion émise le 2 février 2022 – Météo-France

 

 

Si les rafales les plus violentes étaient prévues bien au large (parfois plus de 250-300km/h près de l'œil), jusqu'à 130-150km/h étaient également envisagés par déferlement sur l'Ouest de l'île, notamment dans la région de Saint-Denis, localement plus sur les hauteurs.

 

Les précipitations s'annonçaient également intenses avec parfois plus de 1000mm sur le Piton de la Fournaise, en général 100 à 400mm sur les hauteurs et entre 30 et plus de 200mm près du littoral.

 

Rafales de vent maximales et quantités de précipitations envisagées jusqu'au 3 février à midi sur la Réunion – Météo-Villes

 

 

L'île Maurice, puis la Réunion touchées :

 

 

Le cyclone Batsirai a donc circulé environ 150 à 200km plus au Nord de l'île Maurice entre le 1er et le 2 février. Si les vents les plus violents sont restés cantonnés aux abords de l’œil, l'importante extension du système a également engendré des intempéries sur l'île.

 

Image satellite du cyclone Batsirai le 2 février 2021et comparaison à la taille de la France – via Twitter @LadiLafeFR

 

 

Les dégâts sont heureusement restés mineurs sur l'île Maurice avec toutefois de fortes précipitations et de puissantes rafales de vent, atteignant par exemple 151km/h à Port-Louis, la capitale.

 

On peut cependant noter que 7500 foyers étaient privés d'électricité au plus fort de la tempête mais les dégâts sont restés limités à quelques chutes de branches et d'arbres, une surcote parfois assez marquée et quelques inondations locales.

 

Forte houle et rafales de vent à Mahébourg le 2 février 2022 lors du passage de Batsirai - AFP

 

 

Ce fut ensuite au tour de la Réunion de subir les assauts du cyclone avec là encore de très fortes rafales de vent et des précipitations diluviennes.

 

C'est, comme prévu, autour du volcan que les précipitations ont été les plus intenses, le flux faisant se bloquer les pluies contre le reliefs et engendrant des cumuls particulièrement importants. On atteignait par exemple à 06h UTC 715mm en 24h au Pas de Bellecombe-Jacob (volcan) et 946mm en 36h. La palme revient à la station du cratère de Commerson avec 1423mm relevés en 48h !



Ces valeurs restent toutefois loin des records, on a déjà pu relever 1825mm en 24h sur ce secteur (record mondial) lors du passage du cyclone Denise entre le 7 et le 8 janvier 1966.

 

Cumuls relevés en 48h à la Réunion suite au passage de Batsirai – Météo-Villes

 

 

Du côté du vent, les rafales ont été parfois puissantes mais bien heureusement le plus gros du vent est resté plus au large alors que l’œil s'approchait à environ 180km au Nord de l'île. On a pu tout de même relever des rafales dépassant localement les 130 à 150km/h, parfois bien plus sur les hauteurs de l'île. On a par exemple pu relever :

 

  • 189km/h au Piton Maido
  • 145 km/h au Pas de Bellecombe-Jacob (volcan)
  • 131 km/h à Petite-France
  • 122 km/h à Cilaos
  • 121 km/h à Gillot aéroport
  • 115 km/h à la Plaine des Cafres

 

 

Les dégâts sont également restés relativement limités alors que la population de l'île était amenée à se confiner lors de la tempête. On notait toutefois 42 000 foyers privés d'électricité en début de journée du 3 février sur le secteur et plus de 70 000 privés d'eau.

 

Dégâts consécutifs au passage de Batsirai sur la Réunion ce 3 février 2022 – Via Twitter @BrieucCoessens

 

 

12 personnes ont également été blessées mais les interventions des secours sont dans l'ensemble restées limitées sur le secteur lors du passage de la tempête qui s'éloignait très progressivement en cette fin de journée vers l'Ouest. L'alerte rouge cyclonique devrait être levée en milieu de journée du vendredi 4 février sur le secteur. 

 

La tempête se dirige actuellement vers Madagascar et devrait atteindre l'île ce samedi 5 février avec des vents pouvant atteindre les 175km/h sur la côte Ouest et des précipitations diluviennes laissant craindre des inondations importantes. Plus de 500 000 personnes pourraient se retrouver sinistrées après le passage du cyclone sur le secteur.

 

Trajectoire prévue du cyclone Batsirai dans les prochains jours – Météo-France

 

 

Des cyclones plus violents par le passé sur la Réunion :

 

Cyclone Bejisa : Dernier cyclone intense a avoir touché la région

 

Entre le 1er et le 2 janvier 2014, le cyclone tropical intense Bejisa circule à quelques dizaines de kilomètres à l'Ouest de l'île, apportant des vents intenses (jusqu’à 178km/h sur le volcan), d'importantes précipitations et une houle marquée sur le secteur.

 

Les dégâts sont nombreux suite au passage de la tempête et on déplore une victime et plusieurs blessés. De nombreux foyers sont également restés sans eau et/ou électricité durant plusieurs jours,

 

Dégâts consécutifs au passage de Bejisa le 4 janvier 2014 à Saint-Gilles-les-Bains – AFP

 

 

 

Cyclone Dina : un cyclone majeur frappe l'île

 

Le 22 janvier 2002, le cyclone Dina frappe de plein fouet l'île de la Réunion en tant que cyclone majeur.

 

Image satellite du cyclone Dina avant de toucher la Réunion en janvier 2002 – Météo-France

 

 

Durant de nombreuses heures, les éléments se déchaînent sur l'île avec de violentes rafales de vent, atteignant par exemple 220km/h à la Plaine des Cafres, 180km/h à Pierrefonds-aéroport mais jusqu'à 277km/h au Piton Maïdo, un record absolu pour l'île.

 

Rafales maximales enregistrées lors du passage de Dina sur la Réunion – Météo-France

 

 

Outre les vents violents, se sont également les précipitations qui se sont montrées intenses avec jusqu'à 2036mm relevés en 3 jours sur les reliefs de l'île, engendrant des crues exceptionnelles des rivières dans l'Ouest et le Sud-Ouest. Les dégâts furent particulièrement nombreux, tant en raison des rafales de vent que des inondations qui ont suivi la tempête. Malgré la puissance de l'épisode, aucune victime n'était cependant signalée.

 

Habitation détruite suite au passage de Dina le 22 janvier 2002 - Ipreunion

 

 

Cyclone Denise : des records de précipitations

 

Entre le 7 et le 8 janvier 1966, le cyclone Denise circule sur l'île de la Réunion. Si les rafales de vent sont parfois violentes, ce sont notamment les précipitations intenses accompagnant la tempête qui se montrent remarquables.

 

Cumuls de pluie relevés entre le 7 et le 8 janvier 1966 sur la Réunion – Météo-France

 

 

 

On relève en effet jusqu'à 1825mm en 24h à Foc-Foc, 1474 mm à Piton Tortue, des valeurs exceptionnelles jamais observées auparavant. La valeur de Foc-Foc se démarque en effet comme le record MONDIAL de précipitation en 24h, record toujours actif à ce jour.

 

En conséquence de ces pluies, les dégâts sont particulièrement nombreux avec des cours d'eau sortant violemment de leur lit. On dénombre 3 victimes.

 

 

Cyclone de 1948 : le cyclone du siècle

 

Le cyclone de 1948 touche l'île le 26 janvier et est considéré comme l'un, si ce n'est le plus puissant à avoir concerné la Réunion depuis le début des observations météorologiques. En pleine nuit, les rafales atteignent 220km/h à Saint-Denis avant que l'anémomètre ne soit arraché. Les météorologues présents sur place durant la tempête estiment que les vents ont dépassé les 300km/h sur le secteur durant la nuit du 26 au 27 janvier 1948.



En conséquence des vents, des pluies diluviennes et de la marée de tempête, les dégâts sont innombrables sur l'île et on décompte 165 victimes en seulement quelques heures, même si les chiffres officieux évoquent plutôt plus de 200 personnes décédées des suites de ce cyclone majeur.

 

 

Dégâts consécutifs au cyclone de 1948 à la Réunion – reunionnaisdumonde.com

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don