12 résultats
Chargement

Les autres manifestations du réchauffement climatique actuellement dans le monde

vendredi 5 août 2022

Europe :

Si l'été 2022 se montre exceptionnel sur la France, il l'est également sur une large partie de l'Europe. La canicule de la mi-juillet s'est déjà montrée exceptionnelle avec de très nombreux records absolus sur une large partie du continent, notamment sur l'Ouest et le Nord.

 



Records de chaleur battus durant la canicule de juillet 2022 sur l'Ouest de l'Europe – Météo-France

 

 

Si la chaleur s'est ensuite décalée vers l'Est et que des températures plus respirables ont été observées plus à l'Ouest, le Sud du continent et notamment la Péninsule Ibérique la France et une partie de l'Italie observent de nouveau des températures particulièrement élevées cette semaine.

 

Anomalies de températures durant la période du 3 au 10 août 2022 sur l'Europe - TropicalTidBits

 

 

Ce mercredi 3 août, on a par exemple pu relever jusqu'à 42,7°C à Xativa en Espagne, 38,1°C à Florence en Italie ou encore 37,2°C à Evora au Portugal. La récurrence de fortes à très fortes chaleurs cet été sur le Sud et l'Ouest de l'Europe se montre exceptionnelle et peut être largement liée au réchauffement climatique.

 

Cette chaleur s'accompagne également d'une sécheresse parfois inédite sur certaines régions. Dans le Nord de l'Italie, la sécheresse est l'une des pires jamais observée sur le pays avec d'importantes conséquences sur l’agriculture de la région qui se montre dévastée par le manque d'eau.

On estime en effet qu'à la fin du mois de juillet 2022, deux tiers des récoltes de fruit ont été affectées et près d'un tiers des récoltes de blé.

 

Un agriculteur italien constate les dégâts de la sécheresse sur ses cultures de mais - Guglielmo Mangiapane/REUTERS

 

 

La sécheresse des sols est d'ailleurs présente sur la majorité du continent européen et se montre souvent proche des records de la période sur de nombreuses régions.

 



Intensité de la sécheresse des sols le 5 août 2022 sur l'Europe – Via Windy.com

 

 

La sécheresse et la chaleur ont également pour effet d'engendrer de très nombreux incendies de forêt sur le continent. La surface brûlée est en effet très au-dessus de la moyenne (2006-2021) sur le continent et le nombre d'incendies de forêt ne cesse d'augmenter chaque jour au Nord comme au Sud.

 

Évolution de la surface brûlée sur l'année 2022 en Europe – EFFIS

 

 

Autre conséquence de la chaleur récurrente et de la sécheresse, de nombreux glaciers observent une fonte rapide ces derniers semaines en haute montagne. Les températures se montrent en effet particulièrement élevées même jusqu'à très haute altitude. Le 24 juillet, l'isotherme 0°C s'est par exemple élevé jusqu'à 5198 au-dessus de Payerne en Suisse, un nouveau record absolu national pour le secteur.

 


Il reste peu de glace sur le glacier de St. Annafirn en Suisse en cette fin juillet 2022
– Photo Via Twitter @matthias_huss

 

 

Autre conséquence de cette succession de vagues de chaleur, la température de la mer est souvent anormalement élevée sur le continent, notamment entre l'Ouest et le Nord de la zone. Les anomalies de températures dépassent parfois les +4/+5°C sur l'Ouest du bassin Méditerranéen en général +2 à +4°C sur les littoraux du Nord de l'Espagne au Danemark et parfois +6/+7°C dans l'intérieur de la mer Baltique !

 

Anomalies de températures de la mer le 4 août 2022 sur l'Europe – ECMWF

 

Cette chaleur et cette sécheresse et les conséquences qui en découlent ont été favorisées par la récurrence importante de périodes chaudes et anticycloniques depuis le début de l'année sur le continent, notamment sur l'Ouest. L'anticyclone des Açores remonte en effet de plus en plus régulièrement vers le continent ce qui semble être une conséquence directe du réchauffement climatique. 

 

Anomalies de pressions sur l'Europe entre janvier et juin 2022 – ERA5

 

 

Le constat n'est toutefois pas vraiment surprenant même si cette année semble défier toutes les limites du possible. D'après certaines études, le continent européen se réchauffe plus vite qu'ailleurs dans le monde avec un gain de 0,3 à 0,5°C par tranche de 10 ans depuis 1970.

 



Évolution des températures moyennes sur 10 ans dans le monde depuis 1970 – S.H. Lee

 

 

Amérique :

 

Le continent européen n'est pas le seul à observer les effets du changement climatique ces dernières semaines. Au Texas, les 3 derniers mois se sont montrés extrêmement chauds, si bien que plusieurs stations très anciennes ont observé leur mois de mai, juin et juillet les plus chauds jamais enregistrés, une première.

 

Mois les plus chauds jamais enregistrés à Austin, Galveston et San Antonio au Texas – via Twitter @DonSuth89069583

 

 

Plusieurs vagues de chaleur ont également été observées ces dernières semaines sur le Canada. Après des records parfois absolus battus sur le Nord du pays au début du mois de juillet, la chaleur a concerné le Sud-Est du pays pourtant habitué à un climat bien tempéré avec des valeurs parfois records observées à la fin du mois. On a par exemple pu relever 35,4°C à Ingonish Beach en Nouvelle-Ecosse le 25 juillet ou encore 28,8°C à Saint-John's le même jour.

 

Records journalier de chaleur le 25 juillet 2022 sur l'Est du Canada – Via Twitter @Pat_wx

 

 

Une importante vague de chaleur a également concerné la Colombie-Britannique en seconde partie du mois de juillet 2022. A Lytton (qui avait observé 49,6°C l'année dernière), la température a dépassé pendant 3 jours d'affilé les 40°C avec une maximale de 42,2°C le 30 juillet. Une vague de chaleur particulièrement intense et inhabituellement durable sur une large partie Ouest du Canada.

 


Vague de chaleur intense sur l'Ouest du Canada à la fin du mois de juillet 2022 – The Weather Network

 

Sur l'Ouest des États-Unis, la chaleur et la sécheresse accentuent également le risque d'incendie. A la fin du mois de juillet, le plus important feu de l'année (pour le moment) s'est déclenché dans la forêt nationale de Klamath en Californie. Celui-ci a détruit plus de 20 500 hectares en quelques jours et n'est toujours pas fixé aujourd'hui. Plusieurs milliers de personnes ont été appelées à évacuer leur domicile et plusieurs centaines de pompiers luttaient encore contre les flammes ces derniers jours.

 

Incendie destructeur à Klamath en Caliornie le 30 juillet 2022 - NOAH BERGER / AP / SIPA

 

 

Dans le Kentucky, ce sont au contraire les inondation qui ont engendré de nombreux dégâts. Des orages stationnaires et successifs ont perduré plusieurs jours sur le même secteur et apporté de très importants cumuls de précipitations et surtout parmi les pires inondations qu'ai jamais connu l'état.

 

Inondations dévastatrices durant la dernière semaine du juillet 2022 dans le Kentucky - SETH HERALD / AFP

 

Les dégâts sont particulièrement nombreux avec plusieurs maisons emportées, des routes complètement coupées et surtout un bilan très lourd (encore provisoire) de 37 victimes.

 

 

Sur le Sud du continent, une vague de chaleur exceptionnellement intense, surtout pour la période, concerne certaines parties du Paraguay et du Nord de l'Argentine. Le 25 juillet, la température s'est élevée jusqu'à 39,1°C à l'aéroport de Vallemi au Paraguay, nouveau record mensuel national tout comme à Las Palmas avec 38,6°C, les 35°C ont également été dépassés sur le Nord de l'Argentine à la fin du mois de juillet, ce qui est très inhabituel en cette saison.

 



Températures maximales relevées le 24 juillet 2022 sur l'Amérique du Sud – Carte Ogimet et infos via Twitter @extremetemps

 

 

Afrique :

 

 

C'est sur le Nord du continent que les effets du réchauffement climatique sont les plus visibles ces dernières semaines. Comme sur le Sud de l'Europe, la chaleur se montre particulièrement intense et récurrente depuis plusieurs semaines même si la région est sensiblement plus habituée à ces températures. Le 31 juillet dernier, on relevait jusqu'à 47,6°C à Marrakech avant que la chaleur ne se propage jusqu'au Sud de l'Europe dans les jours qui suivirent.

 

En conséquence de la chaleur et du temps très sec, les incendies sont particulièrement nombreux entre le Maroc et l'Algérie cette année avec plusieurs victimes de recensées ainsi que de nombreux dégâts. Chaque semaine, de nouveaux feux sont observés sur ces régions.

 

Des pompiers marocains, le 14 juillet 2022, luttant contre un incendie dans le nord du Maroc - FADEL SENNA / AFP

 

Du côté du Moyen-Orient, des précipitations anormalement intenses ont été observées à la fin du mois de juillet, notamment entre l'Iran, le Qatar et les Émirats Arabes Unis où des inondations parfois importantes ont été observées et plus d'une cinquantaine de victimes sont à déplorer.

 

Importantes inondations au Qatar suite à des pluies diluviennes – Via Qatarthepeninsulaqatar.com

 

 

Alors que les moyennes de précipitation tournent en général autour de 0mm pour le mois de juillet, des cumuls allant jusqu'à 75mm ont été relevés sur la région, une situation très inhabituelle, peu importe la saison mais l'étant d'autant plus en cette période. Ces pluies furent en effet les plus intenses à toucher le pays en 60 ans et les plus intenses jamais observées en juillet.

 

Cumuls de précipitations sur le Qatar le 28 juillet 2022 - QatarWeather

 

 

Asie :

 

La Chine connaît depuis le début de l'été l'une des pires période caniculaire de son histoire. Après le mois de juin le plus chaud de son histoire, les températures sont restées anormalement élevées sur de nombreux secteurs et de nombreux records de chaleur absolus sont battus ces dernières semaines. Au total 84 villes avaient émis une alerte rouge canicule durant le mois de juillet, appelant les habitants à rester chez eux et à ne pas effectuer d'activité extérieure.

 

Non seulement cette chaleur se montre particulièrement intense mais celle-ci est également durable sur de nombreuses régions avec une surmortalité importante de la population touchée.

 

La chaleur fut difficilement supportable durant le mois de juillet à Shanghai où un record absolu vieux de 149 a été battu – Aly Song / Reuters

 

La Chine n'est toutefois pas le seul pays a être touché par cette chaleur exceptionnelle et durable. Du côté du Japon, après un mois de juin exceptionnellement chaud et un mois de juillet sensiblement plus tempéré, la chaleur s'est de nouveau fortement accentué pour débuter le mois d'août, notamment sur le Sud du pays où les 40°C ont été approchés sur certaines stations et où de nombreux records absolus ont été battus.

 



Températures maximales relevées au Japon le 1er août 2022 – Via Twitter @sayakasofiamori

 

 

Pour rappel, la fin du mois de juin et le début du mois de juillet s'étaient déjà montrés extrêmement chauds sur la région avec des températures dépassant les 40°C et de nombreux records absolus là aussi battus. Comme de nombreuses régions du monde, le Japon vit donc lui aussi un été 2022 hors-normes.

 

La chaleur se montre également intense sur d'autres régions asiatiques allant de la Sibérie où les 37°C ont été dépassés à la fin du mois de juillet à Hong-Kong où le record territorial absolu a été égalé le 24/07 (maximale de 39°C à Sheung Shui) jusqu'à Taïwan où un nouveau record national absolu a été établi le 22 juillet dernier avec une maximale de 41,4°C à Zhuoxi, battant l'ancien record national de 40,6°C à Taimali le 25/07/2021.

 

Record national absolu de chaleur à Taiwan le 22/07/2022 – Carte : Central Weather Bureau et infos via Twitter @Ekmeteo

 

 

Océanie :

 

Du côté de l'Australie c'est au contraire la fraîcheur qui se montre anormalement présente ces dernières semaines, tout comme la pluie. Sydney connaît en effet son année la plus pluvieuse depuis le début des relevés avec près de 2000mm relevés au début du mois d'août et deux records mensuels battus en mars et juillet.

 

Évolution de la quantité de précipitations annuelles à Sydney depuis le 1er janvier 2022 – Sydney Observatory Hill

 

Ces pluies diluviennes successives ont engendré de très importantes inondations à nouveau durant le mois de juillet sur l'Est du pays, obligeant plus de 80 000 personnes à évacuer leur domicile quelques mois seulement après des inondations catastrophiques en mars dernier.

 

Si l'Australie a toujours été sujette aux inondations ou encore aux feux de forêt, le constat est que ces événements se font de plus en plus violents sur le pays ces dernières années.

 

Importantes inondations près de Sydney au début du mois de juillet 2022 – AFP

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don