12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Retour en force des orages sur la France

mardi 28 mai 2019

La période mai-juin-juillet est la plus orageuse dans de nombreuses régions du nord de la France en moyenne. Profitant d'un contraste entre un soleil fort, et les reliquats d'air froid de l'hiver passé, les contrastes sont favorables à l'accroissement du nombre d'orages et de leur puissance dans ces régions.

Cependant, ce mois de mai 2019 était pour l'instant très calme du point de vue des orages. Rien à voir avec le mois de mai 2018 qui battait tous les records! La situation est actuellement en train de changer avec l'installation de conditions beaucoup plus instables jusqu'à long terme sur la France!

 

Ce 28 mai, les orages font leur retour marqué

Dans l'imaginaire collectif, les orages sont associés à la chaleur, car les orages se produisent souvent en été après une chaude journée. La physique veut aussi que l'air chaud ait tendance à monter... Alors pourquoi observes t'on des orages avec +16°C actuellement, alors que quand il fera +27°C samedi, aucune activité ne sera observée?

 

> Les orages d'air froid

Pour que la convection s'enclenche spontanément de manière suffisante pour permettre le développement d'orages, la température doit baisser de d'au moins 6 à 7°C par kilomètre.

Malgré des températures relativement basses en sol, une masse d'air d'origine polaire circule en altitude la France. A 5000m, la température est de l'ordre de -25°C pour +15 environ au sol. Cela implique une différence de 8°/km, ce qui est suffisant pour le développement d'orages!

Image d'illustration pour Retour en force des orages sur la France

Développement d'orages à Paris le 28 mai, par +16°C.

 

En revanche, ces orages se situant dans une masse d'air polaire (à gauche), la tropopause, qui marque leur hauteur maximale est plus faible que dans une masse d'air tempérée classique (au centre). Les nuages sont limités dans leur développement, et restent moins violents que des orages d'été.

Image d'illustration pour Retour en force des orages sur la France

Source du fichier >>

 

Nous pouvons voir ici que l'activité orageuse est faible et dispersée. Chaque croix représente un impact de foudre

Image d'illustration pour Retour en force des orages sur la France

Source >>

 

> Les orages d'air chaud

La semaine prochaine, nous nous dirigeons vers un temps toujours plus instable mais de façon bien différente. En effet, nous allons passer dans une masse d'air subtropicale, correspondant à la flèche rouge sur le schéma précédent.

Au contact de la masse d'air polaire, la chaleur du sol réagit avec une masse d'air modérément froide en altitude, ce qui provoque une forte instabilité. La tropopause étant plus haute, les nuages sont également plus épais et plus actifs. Nous retrouvons ici ce que nous appelons communément les orages d'été!

Image d'illustration pour Retour en force des orages sur la France

Formation d'un orage en masse d'air subtropicale sur les Alpes Italiennes, associé à une forte activité électrique. vidéo Jean-Mickaël Digbo  >>

 

Ces orages, bien qu'également peu organisés, apparaissent effectivement beaucoup plus actifs

Image d'illustration pour Retour en force des orages sur la France

Source >>

Ce jour là, nous retrouvions -15°C à 5000m mais aussi +25°C au sol, soit également 8°/km en moyenne! Nous voyons dès lors que la température au sol n'est pas la seule à jouer

 

La chaleur n'apporte pas forcément des orages

Comme nous l'avons vu précédemment, les orages ne dépendent pas uniquement de la température au sol, ceux-ci peuvent se former dans des conditions contre intuitives (par temps froid). Cependant, la présence de chaleur ne justifie pas non plus la présence d'orages. En effet, nous profitons malgré tout de belles journées d'été chaudes voire caniculaires, et d'immenses territoires du Monde sont des déserts écrasés par la chaleur.

Si nous reprenons le schéma de tout à l'heure, et que nous nous déplaçons encore à droite, nous tombons sur l'anticyclone subtropical, celui-ci pilote une masse d'air souvent très chaude à toute altitude et sèche

Image d'illustration pour Retour en force des orages sur la France

 

Samedi prochain, nous serons dans cette configuration avec la remontée d'un anticyclone subtropical accompagné d'air très chaud à toute altitude et de subsidence. La différence de température avec l'altitude deviendra insuffisante pour la convection en plus de la tendance à l'écrasement de toute extension verticale.

Image d'illustration pour Retour en force des orages sur la France

Prévisions expertisées en France du samedi 2 juin 2019 - Météo-Villes

 

La semaine prochaine sera, en revanche, beaucoup plus instable sur la France avec des conditions favorables aux développements d'orages notamment dans le Sud et l'Est. Retrouvez vos prévisions ici >>

 

Image d'illustration pour Retour en force des orages sur la France