12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Chronique 1947

Climat, météo et écarts à la normale des températures et des pluies en 1947

Repères historiques de l'année 1947

16 janvier : Vincent Auriol est élu président
15 août : l’Inde est indépendante
26 octobre : Raz de marée gaulliste aux élections municipales
20 novembre : Elizabeth épouse Philip à Londres
Yves Montand chante « Les Poètes », « C'est si bon » et « à Paris »

 

Évènements météo marquants de l’année 1947 : Neige, vague de froid, hiver, vague de chaleur, canicule.

 

Du 21 janvier et le 3 mars 1947 : Une vague de froid exceptionnellement longue concerne toute la France (vague de froid et neige de l'hiver 1947, CLIQUEZ ICI) - le froid atteint son maximum d’intensité à la fin du mois de janvier 1947 avec des températures inférieures à -10° sur l’ensemble du pays - les valeurs les plus basses sont mesurées à Romilly sur Seine, dans l’Aube où il fait jusqu’à -23° - on relève par ailleurs -19° à Reims, -17° à Toulouse et -14° à Paris - à partir du 31 janvier 1947, le froid devient un peu moins rigoureux mais les chutes de neige sont souvent abondantes - une tempête de neige paralyse toutes les régions de l’ouest et du nord le 31 janvier et le 1er février 1947 et il tombe près de 20 cm en région parisienne - après un redoux de quelques jours, le froid gagne de nouveau le sud du pays dans la journée du 23 février 1947 - enfin, le 28 février 1947, une très violente tempête de neige balaye tout le quart nord-est.


Vague de froid janvier 1947 : Patinage sur l'étang du Parc de Versailles




Vague de froid janvier 1947 : Patinage sur l'étang du Parc de Versailles

 



Vague de froid janvier 1947 : Patinage sur l'étang du Parc de Versailles

 



Vague de froid janvier 1947 : Patinage sur l'étang du Parc de Versailles

 



Vague de froid janvier 1947 : Patinage sur l'étang du Parc de Versailles

 



Vague de froid janvier 1947 : Patinage sur l'étang du Parc de Versailles

 



Vague de froid janvier 1947 : Patinage sur l'étang du château de Versailles




Vague de froid janvier 1947 : Neige et salage sur les quais de la Seine à Paris

 



Vague de froid et neige janvier 1947 : La circulation devient difficile dans le centre de Paris




Originale boule de neige en janvier 1947 près de l'Arc-de-Triomphe à Paris




Neige 1947 à Paris - Menilmontant




Vague de froid janvier 1947 : Il neige jusqu'au Castellet (Var)


.

Vague de froid janvier 1947 : Patinage sur l'étang du Parc de Versailles

 



Vague de froid janvier 1947 : Patinage sur l'étang du Parc de Versailles

 

 

Vague de froid janvier 1947 : Bouteilles gelées ;)

 



Janvier 1947 : L’Angleterre souffre énormément du froid et plusieurs régions sont totalement isolées par la neige.

 

Vague de froid janvier 1947 : La Loire gelée !

 



Vague de froid janvier 1947 : A Gien, la Loire gèle complètement !

 

Vague de froid janvier 1947 : La Port de Nantes pris par les glaces

 

Vague de froid janvier 1947 : Le Rhin gelé !



Vague de froid janvier 1947 - Certains n’hésitent pas quelques plongeons dans le Rhin ! Ça fait envie…

 

25 avril 1947 : on observe une véritable canicule dans tout le sud-ouest - il fait 32° à Mont-de-Marsan, 31°à Biarritz et Bordeaux - cette chaleur remonte jusqu’en Touraine avec 28°.

 

Du 29 mai au 4 juin 1947 : à encore trois semaine de l’été, les températures atteignent des niveaux assez étonnants - il fait 33° à Paris et Angers, 34° à Reims et Angoulême, et même 35° à Biarritz - cette vague de chaleur n’est qu’un avant-goût de ce que sera
l’été 1947 : l’un des plus chaud jamais enregistrés en France.

 

Du 24 au 29 juin 1947 : la chaleur devient vraiment torride et les 35° sont souvent dépassés - on atteint par exemple 38° à Paris, Bordeaux et Reims, et 40° à l’ombre à Auxerre.

 

VAGUE DE CHALEUR JUILLET 1947

Du 27 juillet au 5 août 1947 : une chaleur véritablement saharienne envahit tout le pays - les journées du 27 et 28 juillet 1947 sont historiques avec des températures de 40° à Angoulême, Toulouse, Bourges, Angers, Tours, Château-Chinon, Orléans, Chartres et Paris (record absolu depuis 1873), 41° à Poitiers - les insolations sont très nombreuses et les marchants de glace pour réfrigérateurs sont assaillis - le 1er août, il fait encore 40° à Toulouse, Pau et Montélimar, 39° à Angers et Poitiers, 38° à Bourges, Limoges et Clermont Ferrand.

 

Canicule de juillet 1947 : Plus de 40°C à Paris ! Un record qui sera battu de plus de 2°C en le 25 juillet 2019.

 

 


Canicule de juillet 1947 : Les Parisiens se baignent sur les quais des Tournelles

 

 

Canicule de juillet 1947 : dessin humoristique

 



Canicule de juillet 1947 : Températures maximales du 28 juillet 1947 et températures minimales du 29 juillet 1947

 

 

Canicule de juillet 1947 :  les parisiens sur les pelouses près de la Seine

 



Canicule de juillet 1947 :  certains parisiens se baignent près du Pont des Arts (à Paris)
A cette époque, la baignade dans la Seine était monnaie courante même si l’eau était très polluée…

 


Canicule de juillet 1947 : Comment se rafraîchir ??

 


Canicule de juillet 1947 : Comment se rafraîchir ??

 



Canicule de juillet 1947 : On ne peut pas dire que les Anglais soient vraiment habitués à la chaleur - pourtant, ils n’ont pas le choix…

 

Le 14 août 1947, la chaleur revient et persiste jusqu’au 20 août 1947 où de violents orages provoquent parfois d’importants dégâts, notamment sur Paris - le 18 août 1947, il fait par exemple 38°C à Tours et 37°C à Paris.

 

 

25 août 1947 : Dans l’après-midi du 25 et dans la nuit du 25 au 26 août 1947, un orage d’une grande violence s’abat sur la région de Bastia. On dépasse 300 mm de pluie en 24 h !

 

 

Mais l’été n’est pas terminé et une dernière vague de chaleur concerne le pays du 11 au 20 septembre 1947 - pendant une semaine, il fait de nouveau plus de 30° et à Paris, les 33° sont dépassés du 11 au 18 septembre 1947.

 

 

26 septembre 1947 : une violente tempête touche la côte méditerranéenne. L’épisode pourrait être apparenté à un cyclone car les variations de pression sont spectaculaires. Le 26 au matin, l’écart de pression entre Istres et Salon-de-Provence (stations distantes de 17 km) atteint 6 hPa ! Sur la côte varoise, les vents atteignent plus de 150 km/h à Toulon et au cap Camarat. Un paquebot rompt ses amarres dans le port de Marseille. Article ici >>

 

 

Fin octobre 1947 : après un été exceptionnel, le froid venu d’Europe centrale arrive précocement - de fortes gelées se produisent un peu partout et l’on mesure -6° à Alençon et -5° à Rennes - le 26 octobre 1947, il tombe 2cm de neige à Beauvais.

 

 

Du 28 novembre au 2 décembre 1947 : d’abondantes chutes de neige sont observées du Poitou à la vallée du Rhône - la neige atteint Montélimar où les routes sont bloquées.

 

 

Fin décembre 1947 : les cours d'eaux débordent dans le Nord-est. Nancy subit de graves inondations.

Inondations de fin décembre 1947

 


Tempête de neige à New-York fin décembre 1947

 

 

Climat, météo et écarts à la normale des températures et des pluies en 1947

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don