Menu
12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Début janvier froid sur l'ouest de l'Europe et l'Asie : quelle situation dans le monde ?

jeudi 14 janvier 2021

L'ouest de l'Europe et une grande partie de l'Asie ont connu un début janvier très hivernal. Cependant, ces anomalies froides sont loin d'être omniprésentes à échelle de la planète.

 

Du froid en Eurasie pour débuter l'année

 

Que ce soit en Europe de l'Ouest ou en Asie, l'hiver s'est manifesté durant le début du mois de janvier. En plus de la neige historique en Espagne, une importante vague de froid a touché plusieurs pays asiatiques.

 

Tempête de neige historique à Madrid (Espagne) le samedi 9 janvier 2021 - photo Benjamin Cremel

 

La meilleure illustration du froid de ce début d'année sur l'ouest de l'Europe est sans nul doute la tempête de neige historique qui a frappé de vastes régions espagnoles les 8 et 9 janvier. La capitale Madrid fut l'une des régions les plus touchées par la tempête. Elle s'est retrouvée totalement paralysée par une couche de 20 à 40 centimètres selon les quartiers !

 

Après ces chutes de neige, des températures remarquablement froides ont été enregistrées. L'aéroport de Madrid a mesuré -13,4°C le matin du mardi 12 janvier, sa plus basse valeur depuis les -15,2°C de janvier 1945 ! Dans les montagnes, des valeurs comprises entre -20 et -30°C ont été enregistrées !

 

Anomalies thermiques en Asie en première décade de janvier 2021 - via JMA

 

Sur le continent asiatique, l'ampleur des anomalies froides peut surprendre au cours de la première décade du mois de janvier 2021. De nombreux pays ont subi une importante vague de froid. Le déficit thermique moyenné sur les 10 premiers jours de l'année fut souvent compris entre -5 et -10°C du Kazakhstan à la Chine !

 

Températures minimales en Chine le 8 janvier 2021 - via extremetemps

 

La vague de froid a touché de vastes régions de Chine en ce début d'année. Dans la province du Shanxi (au nord-est), on a relevé -31,1°C à Datong et -32,8°C au Mont Wutai ! Dans le Hebei (à l'est), il a fait -24,3°C à Huailai et -26,8°C à Zhangjiakou ! En Mongolie-intérieure (au nord), le thermomètre est descendu jusqu'à -39,2°C à Naran Bulag ! Toutes les valeurs pré-citées constituent des records de froid.

 

Plus d'un mètre de neige fraîche sur Hokkaidō (Japon) le 2 janvier 2021 - via tak_tatata sur Instagram

 

Au Japon, ces températures anormalement basses ont favorisé des chutes de neige exceptionnelles au début de l'année, en lien avec un "effet de lac" : de l'air très froid passant au dessus des eaux relativement douces de la Mer du Japon en formant de nombreuses et fortes averses qui persistent sur les mêmes régions. C'est ainsi que certains secteurs de l'île d'Hokkaidō ont reçu 1m50 de neige en seulement 2 jours !

 

 

Et dans le monde ? Pas si froid...

 

Si l'Europe de l'Ouest et l'Asie ont vécu un début d'année 2021 hivernal, les anomalies froides sont loin de dominer dans le monde. Au contraire, plusieurs zones subissent des anomalies douces/chaudes importantes.

 

Anomalies thermiques à échelle de la planète le lundi 11 janvier 2021 - via Climate Reanalyzer

 

En s'intéressant à l'ensemble de la planète, on prend vite conscience que le bleu des anomalies froides est largement dominé par le rouge des anomalies chaudes. Nous avons volontairement sélectionné la carte datant de lundi dernier (11 janvier 2021), lorsque les températures étaient encore plus froides que la normale entre la France et l'Espagne (ce qui n'est plus le cas ce 14 janvier).

 

Si le froid est bien visible sur le centre du continent eurasiatique, on observe d'impressionnantes anomalies chaudes sur les régions arctiques, particulièrement en Mer de Barents ou en Mer de Kara (au nord de la Sibérie) où l'écart à la normale dépasse les +15°C ! Des anomalies semblables sont observées sur le nord du continent américain et une partie du Groenland. Sur l'ensemble de l'hémisphère nord, l'anomalie thermique est de +1°C. En revanche, l'hémisphère sud est à l'équilibre avec -0,1°C.

 

Anomalies thermiques en Europe en première décade de janvier 2021 - via JMA

 

En zoomant sur l'Europe, on prend vite conscience que le froid qui a dominé sur l'ouest de l'Europe en première décade de ce mois de janvier 2021 ne fait pas le poids face aux importantes et vastes anomalies douces qui ont concerné tout le centre et l'est du continent. De vastes zones centrales et sud du vieux continent ont enregistré des valeurs 4 à 6°C au dessus des normales sur 10 jours - des niveaux impressionnants même si le froid ibérique l'était également.

 

Records de chaleur entre Tunisie et Malte le samedi 9 janvier 2021 - via Infoclimat

 

Ces anomalies chaudes très prononcées ont débouché sur des records de chaleur en Méditerranée. Le pic a été atteint samedi 9 janvier 2021 à Médenine en Tunisie avec une valeur incroyable de 33,8°C, nouveau record de chaleur national pour un mois de janvier ! La "normale" en janvier sur cette ville n'est que de 17,5°C... Un autre record national de chaleur a été battu le même jour à Malte, avec 25.8°C observés à Luqa, pulvérisant l'ancien record de janvier (22.8°C à La Valette).

 

Des baigneurs près d'Athènes en Grèce le dimanche 10 janvier 2021 - photo Pantelis Saitas

 

Le lendemain, c'était au tour de la Grèce (et plus généralement des Balkans) de profiter de températures incroyablement chaudes pour un mois de janvier. À La Canée (en Crète), le thermomètre est monté jusqu'à 28,3°C ! De nombreux habitants se sont rués sur les plages et certains en ont même profité pour se baigner en plein coeur de la saison hivernale.

 

Anomalies thermiques aux États-Unis le lundi 4 janvier 2021 - via tropicaltidbits.com

 

Le nord du continent américain connaît un début d'année anormalement doux. Les grands froids se font pour le moment discrets. Pire encore, le 4 janvier dernier, la quasi-totalité des États-Unis était concernée par des anomalies thermiques positives - un fait rare pour un pays de près de 10 millions de kilomètres carrés !

 

Nombre de jours avec -20°C ou moins à Sept-Îles (Québec) durant l'hiver météo - via Sophie Colombani

 

Au Québec, les grands froids se font également désirer. La ville de Sept-Îles n'a connu que 2 jours avec des températures inférieures à -20°C sur les 44 premiers jours de l'hiver météo (la normale des minimales en janvier est pourtant de -21°C)... À Montréal, ce seuil n'a toujours pas été atteint cet hiver. D'ailleurs, l'enneigement est largement déficitaire sur tout le nord de l'Amérique.

 

Conclusion : Les quelques exemples évoqués ci-dessus suffisent à remettre les choses en perspectives. S'il est parfaitement normal que nous puissions rencontrer des anomalies froides sur certains pays, prendre du recul permet de constater que le réchauffement climatique est loin d'être enrayé. Ce dernier n'empêche pas de vivre des périodes hivernales, il est surtout responsable de la diminution de leur fréquence et de leur intensité.

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don