12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Bilan météo et climatique d'août 2021 : peu d'eau, mais pourtant bien gris et frais

dimanche 5 septembre 2021

Comme à chaque début de mois, nous vous proposons un bilan climatologique du mois écoulé. Place donc au bilan cartographié du mois de AOÛT 2021 en termes de température, pluviométrie et ensoleillement sur un panel de 73 stations*.

 

Il n'a pas fait bien chaud lors de ce mois d'août 2021. Hormis une séquence chaude entre le 9 et le 15 août (même temporairement caniculaire dans le Sud-Est avec localement plus de 40°C >>), c'est bien la fraîcheur qui a dominé sur l'ensemble du pays, avec des températures souvent sous les moyennes de saison. Le début du mois d'août avait même des airs d'automne avec des températures peinant à dépasser les 20°C au meilleur de la journée sur les 3/4 de la France (>>).

 

Avec une température moyenne de 20.0°C à l'échelle nationale, le déficit thermique s'est élevé à -0.5°C en août 2021. Il s'agit du mois d'août le plus frais depuis 2014 en France, et fait suite à un été 2020 radicalement opposé (température moyenne de plus de 22.5°C).

Graphiques Infoclimat

 

Les seules villes a avoir observé des températures dans les normes attendues d'un mois d'août se situe autour de la Méditerranée. La Provence et la Corse notamment sortent du lot, avec une légère anomalie positive (+0.6°C à Hyères, +0.7°C à Saint-Auban et Nice, jusqu'à +1.1°C à Ajaccio).

 

Partout ailleurs, la fraîcheur a dominé dans l'ensemble avec un déficit thermique qui dépasse le degré de Rhône-Alpes à l'Alsace d'une part, et du Centre-Ouest au Nord-Ouest d'autre part. Les anomalies les plus marquées s'élèvent à -1.2°C pour Rennes et Grenoble, -1.3°C à Luxeuil et Bergerac, et jusqu'à -1.7°C à Châteauroux. Pour Paris, le bilan de ce mois d'août est de -0.7°C.

 

 

Nous avons vécu un été copieusement arrosé. Le début de ce mois d'août, marqué par une dominance océanique, a poursuivi cette série avec des précipitations fréquentes, voire abondantes dans le Centre-Est et le Nord-Est lors de la journée du 7 août (>>). La 2e décade a marqué un changement sensible avec le retour de conditions anticycloniques et bien plus sèches. Si la fin du mois a été globalement grise, les hautes pressions ont résisté et les pluies sont restées rares. Au final, ce mois d'août s'est donc avéré très sec avec un déficit national de -38% sur notre panel de stations.

 

La plupart des villes ayant récolté une quantité de pluie supérieure à la norme d'un mois d'août se situent sur les Alpes et près des frontières du Nord-Est, avec un léger excédent (+4% à Metz, +13% au Touquet, +21% à Lille, +26% à Charleville-Mézières, +27% à Strasbourg). Seule exception, Nice qui a dépassé plus de 2 fois sa moyenne (+157%) en raison d'un important orage lors de l'après-midi du 24 août.

 

Sur les autres villes, le mois a été assez sec, avec un déficit très important du bassin Parisien au Pyrénées, chutant souvent sous les -60% (-59% à Paris, -66% à Poitiers, -74% à Orléans, -76% à Troyes, -77% à Tarbes, -78% à Albi). Mais c'est la Corse qui a subi la sécheresse la plus importante lors de ce mois d'août avec des pluies quasi-inexistantes : -95% à Bastia et même -97% pour Ajaccio.

 

C'est donc le Nord-Est de la France qui a été le plus servi en humidité avec un cumul qui dépasse les 50mm sur le Grand-Est, en Franche-Comté ainsi que sur les Hauts-de-France (72mm au Touquet, 77mm à Lille, 87mm à Strasbourg, 79mm à Besançon, jusqu'à 96mm à Charleville-Mézières pour le maximum de notre panel).

 

Des précipitations bien plus rares sur les autres régions. Sur une grande partie Ouest du pays, le cumul total peine à dépasser les 30mm voire parfois les 20mm (22mm à Paris et Saint-Brieuc, 20mm à Tours, 17mm à Millau, 16mm à Carcassonne, 15mm à Beauvais, 14mm à Poitiers, 13mm à Orléans et Toulouse, 12mm à Troyes et Albi). C'est en Provence (6mm à Hyères) et surtout en Corse (1mm à Bastia et 0.6mm à Ajaccio) où ces pluies ont été quasi-absentes.

 

Après une première décade du mois humide, la grisaille était au rendez-vous. Mais malgré le retour des hautes pressions le reste du mois, le soleil n'a pas réussi à se manifester de façon durable en raison d'un flux dominant de Nord-Ouest, très mou, et porteur de nuages compacts sur un bon nombre de régions (>>). Au final, sur notre panel, le déficit d'ensoleillement à atteint -7% à l'échelle nationale au cours de ce mois d'août 2021.

 

La France est toutefois coupée en deux avec une moitié Nord tirant le bilan vers le bas. La grisaille a été en effet très importante lors de ce mois d'août au nord de la Loire, avec un déficit souvent inférieur à -15% voire -20% (-20% à Paris, -23% à Beauvais, -24% à Melun, Orléans et Charleville-Mézières, -26% à Strasbourg).

 

Dans la moitié Sud, l'ensoleillement s'est davantage rapproché des moyennes. Le soleil a même été plutôt généreux sur la région Occitanie, en Provence et sur les Alpes, avec un excédent qui parvient à dépasser les 10% (+14% à Toulouse, +15% à Bourg-Saint-Maurice, +16% à Millau, Montpellier et Nîmes, jusqu'à +21% à Carcassonne).

 

Avec un tel contraste Nord/Sud, cela s'en ressent en termes de chiffres sur la durée totale d'insolation qui va du simple au double. Hormis Lorient (222h), aucune ville au nord de la Loire au sein de notre panel n'a réussi à dépasser les 200h cumulés. Certains postes ont même peiné à approcher/dépasser les 150h (149h à Charleville-Mézières, 154h à Saint-Brieuc, 159h à Caen, 162h à Beauvais, 169h à Paris).

 

A l'inverse, hormis Tarbes (184h), toutes les villes de la moitié Sud ont franchi ce seuil des 200h. La barre des 300 heures a même été dépassée sur la plupart des villes du Sud-Est, jusqu'à 350h en basse vallée du Rhône (346h ) Montpellier, 351H à Nîmes et 352h à Marseille-Marignane pour le maximum de notre panel).

* Les valeurs d'ensoleillement de la station de Brest sont soumises à caution en raison de problèmes techniques sur la sonde de mesure.

 

Récapitulatif : 

 

PANEL DE 73 STATIONS

Température – pluviométrie – ensoleillement :
Agen, Ajaccio, Albi, Alençon, Angers, Aurillac, Bastia, Beauvais, Bergerac, Besançon, Biarritz, Bordeaux, Bourg-Saint-Maurice, Bourges, Brest, Brive, Caen, Calais, Carcassonne, Charleville-Mézières, Chartres, Château-Arnoux-Saint-Auban, Châteauroux, Clermont-Ferrand, Cognac, Colmar, Dijon, Embrun, La-Roche-sur-Yon, Langres, Le Mans, Le-Puy-en-Velay, Le Touquet, Limoges, Lorient, Luxeuil, Lyon-Bron, Mâcon, Marseille-Marignane, Melun, Millau, Mont-de-Marsan, Montélimar, Montpellier, Nancy-Essey, Nantes, Nevers, Nice, Nîmes-Courbessac, Niort, Orléans, Paris-Montsouris, Perpignan, Poitiers, Rennes, Saint-Brieuc, Saint-Etienne, Saint-Dizier, Saint-Geoirs (Grenoble), Saint-Girons, Saint-Quentin, Strasbourg, Tarbes, Toulouse-Blagnac, Tours, Troyes.

 

Température – pluviométrie (absence de données d’ensoleillement) :
Abbeville, Cherbourg, Hyères, Lille, Metz, Romorantin, Rouen.

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don