12 résultats
Chargement

La sécheresse en France et ses conséquences en images

jeudi 11 août 2022

Des sols desséchés et des conséquences sur le bâti

 

Les sols sont particulièrement secs en raison de l'absence de précipitations durables et généralisées. Ainsi, la quasi totalité de la France observe un indice d'humidité des sols très inférieur à la normale en ce mois d'août 2022, une situation presque inédite depuis le début des mesures

 

Ecart à la moyenne de l'indice d'humidité des sols en France au 1er août 2022 – Météo-France

 

 

Cette sécheresse des sols est visible sur de très nombreuses régions en surface avec une terre se retrouvant le plus souvent craquelée et très friable, témoignant d'un manque d'eau flagrant sur notre territoire.

 

Les rives du lac Montbel en Ariège sont desséchées en ce début août 2022 - FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS / AFP

 

 

Cette sécheresse des sols particulièrement marquée, en plus de montrer de façon concrète la situation actuelle, a également des conséquences sur les sols argileux. En période de sécheresse, ce type de sol se rétracte et entraîne régulièrement l'apparition de fissures sur les bâtiments sur lesquels ils sont construits.

 

Fissures sur un bâtiment construit sur un sol argileux en Vendée durant cet été 2022 – Ouest-France

 

 

Si ce phénomène est en temps normal peu généralisé, de très nombreux cas sont observés à travers le pays cet été, témoignant de l'étendue exceptionnelle de la sécheresse que nous vivons actuellement. Une situation qui peut devenir très problématique tant que la tendance ne s'inverse pas, les fissures continuant de s'agrandir progressivement d'ici les prochaines pluies efficaces.

 

Maison fissurées et conséquences de ces fissures en Meurthe-et-Moselle le 1er août 2022 -  Eric Molodtzoff / France Télévisions

 

 

Ce phénomène n'est pas nouveau mais se montre particulièrement étendu cette année. L'aléa de retrait/gonflement des argiles qu'il soit faible, moyen ou fort concerne plus de 60% du territoire français et, avec la sécheresse exceptionnelle concernant le pays cette année, pourrait avoir d'importantes conséquences sur de nombreuses constructions d'ici la fin de l'été.

 

Étendue et niveau de l'aléa retrait/gonflement des argiles en France – Statistiques.developpement-durable.gouv.fr

 

 

Une végétation qui souffre du manque d'eau

 

Comme expliqué dans un précédent article, la végétation souffre de l'absence ou de la faiblesse des précipitations depuis plusieurs semaines avec des conséquences visibles sur la grande majorité de la France. 

 

Végétation desséchée par la chaleur et le manque d'eau dans la vallée du Rhône au début du mois d'août 2022 – Via Twitter @SergeZaka

 

 

Que ce soit sur les arbres feuillus, les petits arbustes où même la végétation basse, les conséquences de cette sécheresse exceptionnelle sont visibles sur de très nombreuses régions avec des plantes se retrouvant asséchées et prenant de ce fait des couleurs parfois automnales en plein mois d'août.

 

Chênaie pubescente en dépérissement près de Cahors à la fin du mois de juillet dernier – Via Twitter @anaxvp

 

 

Ce dépérissement de la végétation est d'autant plus visible dans nos campagnes où la végétation est bien plus étendue mais peut également se voir jusque dans nos agglomération où les grands arbres perdent progressivement leur feuillage comme en plein milieu de l'automne.

 

Allée de platanes perdant peu à peu son feuillage à Castres dans le Tarn à la fin du mois de juillet 2022 – Via Twitter @DessalleF

 

 

Avec les nombreuses restrictions d'eau en cours sur notre pays, l'agriculture souffre également fortement de cette sécheresse.

 

Entre juin et août, 80% de la consommation d'eau française va aux besoins de l'agriculture, or, les restrictions d'eau concernent la quasi totalité du territoire français et les agriculteurs n'y échappent pas. Dans les départements en crise, ces mêmes agriculteurs ne peuvent plus irriguer leurs champs avec de lourdent conséquences sur les productions agricoles.

 

Plantation de mais souffrant du manque d'eau près d'Annecy (74) à la fin du mois de juillet 2022 – Via Twitter @Mekkiceh

 

De nombreux agriculteurs français déplorent déjà de nombreuses pertes de production, notamment au niveau des céréales et ceux-ci s'inquiètent également pour les récoltes de fruits et légumes qui peinent à grossir et se développer correctement ces dernières semaines.

 

 

La sécheresse pourra donc avoir d'importantes conséquences au niveau de l'agriculture cette année avec un rendement s'annonçant parfois bien plus faible qu'à l'accoutumée, ce qui pourra également avoir des conséquences sur les prix et donc accentuer l'inflation.

 

 

 

De très nombreux incendies de forêt

 

Outre les conséquences sur l’agriculture, la sécheresse de la végétation accentue également le risque d'incendie. Ceux-ci sont en effet particulièrement nombreux cette année avec une surface brûlée dépassant largement la moyenne 2006-2021 en France.

 

Évolution de la surface de végétation brûlée en France depuis le 1er janvier 2022 – EFFIS

 

La surface s'approche en effet des 50 000Ha de végétation partie en fumée à la mi-août, ce qui n'avait pas été observé depuis de nombreuses années et l'amélioration des techniques de lutte et de prévention des incendies. Si les régions du Sud de la France et notamment du Sud-Est sont habituellement les plus touchées, de virulents incendies se développent également jusque sur le Nord du pays. Au mois de juillet, la région des Monts d'Arrée en Bretagne avait par exemple déjà été touchée par un feu brûlant plus de 1500Ha de végétation.

 

Depuis le début du mois d'août, plusieurs incendies importants se sont également développés sur les Pays-de-la-Loire ou même jusqu'au Jura. Dans le Maine-et-Loire, l'incendie de Baugé-en-Anjou a déjà parcouru 1400 Ha depuis le 8 août dernier et n'était toujours pas fixé aujourd'hui, un phénomène peu courant pour une région très peu habituée aux incendies de grande ampleur.

 

Vue aérienne du front de flammes de l'incendie de Baugé-en-Anjou le 9 août dernier – SDIS 49

 

 

Dans le Jura, de nombreux incendies se sont déclarés ces derniers jours, brûlant plusieurs centaines d'hectares de végétation. L'un d'entre eux menaçait le village de Menouille cet après-midi où 200 habitants ont dû être évacués, là encore un phénomène très peu habituel pour le secteur.

 

Incendie se rapprochant du village de Menouille (39) le 11 août 2022 – Via Twitter @Piflet10

 

 

C'est toutefois en Gironde que les incendies sont les plus destructeurs depuis le début de l'été. Alors que 20 000 Ha étaient déjà partis en fumée au mois de juillet sur le département, un nouvel incendie destructeur s'est déclaré près d'Hostens et a déjà parcouru plus de 6 000 Ha de forêts, détruisant au passage 16 habitations et provoquant l'évacuation de plus de 10 000 personnes.

 

Vue aérienne du 3ème violent incendie de l'été en Gironde le 9 août dernier – Via Pompiers de France

 

 

Des niveaux d'eau particulièrement bas

 

Une des conséquences directes de la sécheresse est également le manque d'eau. Les précipitations ont été en effet trop peu présentes ces derniers mois et même quasiment absentes depuis le début du mois de juillet sur la France avec des cours d'eau se montrant particulièrement bas sur une large majorité du pays.

Le Serein, l'une des principales rivières de l'Yonne est quasiment à sec à l'approche de la mi-août – Via Twitter @meteo_89

 

 

Même les cours d'eau les plus importants de France subissent les assauts de cette sécheresse. La Loire observe par exemple l'un des débits les plus faibles jamais relevés sur le fleuve.

 

La Loire est anormalement basse en Loire-Atlantique en ce début août 2022 – Ouest France / Franck Dubray

 

 

Ce manque d'eau est également observé sur de nombreuses retenues d'eau. L'un des exemples les plus flagrants est en effet visible sur le lac de Serre-Ponçon (plus grand lac artificiel de France) dans les Hautes-Alpes où le manque de précipitations neigeuses durant l'hiver et la faible pluviométrie depuis le début de l'année ont engendré une baisse continue et remarquable du niveau du lac cet été.

 

Son niveau est inférieur de plus de 10m à la normale et continue de baisser de 15 à 20cm par jour en moyenne.

 

Vue plongeante montrant le niveau anormalement bas du lac de Serre-Ponçon et évolution de sa cote – Via Twitter @Firmin76 et @La_Meteo_du_13

 

 

Si le manque d'eau est particulièrement visible en surface, celui-ci est également présent en profondeur avec un niveau des nappes phréatiques en baisse sur toute la France et des niveaux bas à très bas sur une large moitié Nord et Est du pays ainsi que sur le Sud-Ouest, parfois très bas sur le Sud-Est.

 

Etat des nappes phréatiques en France au 1er août 2022 – BRGM

 

En conséquence, les restrictions d'utilisation de l'eau concernent la quasi totalité du territoire et de très nombreux départements sont en situation de crise. Certains secteurs observent même une pénurie totale d'eau courante.

 

Restrictions d'eau sur la France au 11 août 2022 – Propluvia

 

 

Une sécheresse visible depuis l'espace

 

 

Si la plupart des conséquences de cette sécheresse exceptionnelles sont visibles près du sol, la sécheresse peut également se faire montrer notable depuis l'espace, en témoigne la vue satellite de la France du 9 août dernier comparée à la mi-août 2021. On peut aisément observé que la végétation se montre bien plus sèche que l'année dernière quasiment à la même date même si il est important de préciser que l'été 2021 fut très instable et relativement frais.

 

Vue satellite de la France entre août 2022 et août 2021 – NASA

 

 

On peut d'ailleurs remarquer l'un des virulents incendies concernant la France ces derniers jours sur l'image satellite précédente sur le département de la Maine-et-Loire.

 

Néanmoins le plus impressionnant demeure celui concernant la Gironde depuis plusieurs jours avec un panache de fumée s'étendant sur plusieurs centaines de kilomètres entre l'Atlantique et l'Occitanie, autre conséquence de cette sécheresse visible depuis l'espace.

 


Etendue des fumées de l'incendie d'Hostens en Gironde le 10 août dernier – Copernicus

 

 

Autre vue satellite marquant cet état de sécheresse avancé, la vue de l'amont du lac de Serre-Ponçon cité précédemment entre la fin du mois de mai et la fin du mois de juillet dernier avec un niveau ayant très rapidement baissé et se montrant extrêmement bas (quasiment à sec à l'exutoire), même en pleine saison estivale. 

 

Evolution du niveau d'eau à l'amont du lac de Serre-Ponçon entre le 29 mai et le 23 juillet 2022 - Copernicus

 

 

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    S'abonner à Météo-Zen
    Météo-Zen est une offre d'abonnement à 1,99 € par mois sans engagement qui permet entre autres de surfer sans pubs sur les sites et applications mobiles Météo-Villes.
    Découvrir
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidés jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don