12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Merci pour votre soutien régulier car les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens de ce site sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés.

Bilan climatique de novembre 2020 : très doux, exceptionnellement sec et ensoleillé !

samedi 5 décembre 2020

Comme à chaque début de mois, nous vous proposons un bilan climatologique du mois écoulé. Place donc au bilan cartographié du mois de NOVEMBRE 2020 en termes de température, pluviométrie et ensoleillement sur un panel de 73 stations*.

 

Octobre 2020 avait mis fin à une série record incroyable de 16 mois consécutifs avec des températures au-dessus des moyennes (juin 2019 – septembre 2020). Il n’aura pas fallu bien longtemps pour repasser dans le rouge : en effet, ce mois de novembre termine avec une anomalie de température de +2.0°C.

Il se classe au 8e rang des mois de novembre les plus doux depuis 1900, loin derrière le trio 1994 (+2.9°C), 2014 (+2.8°C) et 2015 (+2.7°C). Toutefois, le constat est bien plus impressionnant au niveau des températures maximales (après-midi) : avec une moyenne de 14.8°C, soit une anomalie de +2.8°C, ce mois se classe au second rang depuis 1900, juste derrière novembre 2015 (+3.1°C).

Ce mois avait débuté en fanfare avec une douceur remarquable les 1er et 2 novembre, records mensuels à la clé dans plusieurs villes du Nord-Est. S’en est ensuite suivie 15 jours consécutifs au dessus des moyennes (du 6 au 20, où l’anomalie a atteint +3.2°C) , à se poser la question de l’arrivée de l’hiver … (>>) La toute dernière décade a été plus variable, alternant courtes périodes douces et plus fraîches, sans réellement peser dans la balance.

Au total, ce mois de novembre a été marqué par 22 jours avec températures supérieures aux moyennes, contre 8 journées « fraîches ».

Graphique Météo-France

 

Sur notre panel de stations, toutes ont un bilan thermique positif. Plus encore, exception faite de Bastia (+0.8°C), toutes les villes de ce panel ont une anomalie supérieure à +1°C.

Les villes situées dans les Alpes mais également autour du Massif-Central possèdent les anomalies les plus élevées, parfois supérieures à +3°C (jusqu’à +3.1°C à Aurillac et Millau, +3.0°C à Bourg-Saint-Maurice). Pour Paris-Montsouris, ce mois de novembre 2020 se termine sur un bilan de +2.1°C.

 

 

Remarquable, voire exceptionnellement sec, voici comment résumer ce mois de novembre en terme pluviométrique. Sur notre panel de stations, le bilan est sans appel : il s’agit d’un déficit pluviométrique atteignant -62% (soit 2/3 de pluie en moins que d’habitude). Il s’agit du mois de novembre le plus sec en France depuis 1981 (quasi ex-aequo), et se classe sur le podium des plus secs avec 1981 et surtout 1978, record en a matière (-80%).

 

Graphique Météo-France

 

La raison de cet anomalie pluviométrique ? Elle se résume en un mot : anticyclone. Des hautes pressions installées durablement sur le pays, une véritable récurrence depuis le début de l’année (>>>>). Les perturbations et épisodes pluvieux ont été bien rares lors de ce mois de novembre. Nous pouvons noter des pluies autour de la Méditerranée les 7-8 (>>) ainsi que le week-end du 27-28 (>>) ou encore la tempête Roswitha le 15 dans le Nord-Ouest (>>).

Du rouge quasiment partout… Sur notre panel de stations, seule Marseille-Marignane a réussi à dépasser sa moyenne mensuelle, grâce à un orage stationnaire en matinée du 8 novembre (60mm en une heure). La station d’Hyères (Var) à quant à elle tout juste égalé cette moyenne.

Pour le reste, le déficit est généralisé, compris entre -70% et -90% de la Nouvelle-Aquitaine au Grand-Est, en passant par le Centre-Val-de-Loire ou encore l’Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi les déficits les plus marqués, notons -98% à Nice, -89% à Romorantin, -85% à Saint-Etienne et Bordeaux, -84% à Clermont-Ferrand… Pour Paris, ce déficit atteint -66%.

 

 

Moins de 40mm de pluie sur les ¾ du pays, tel est le triste bilan de ce mois de novembre. Certaines villes de notre panel sont parvenues tant bien que mal à récolter davantage dans les pluviomètres, notamment le long des côtes de la Manche (103mm à Brest, 85mm à Cherbourg), en Provence (103mm à Marignane, 81mm à Hyères), en Corse (86mm à Bastia) et plus localement sur les Pyrénées-Orientales.

Ailleurs, une véritable Bérézina avec de nombreuses régions sous les 20mm seulement. Par endroit, le cumul est même anecdotique : seulement 2mm à Nice, 6mm à Clermont-Ferrand, 7mm à Romorantin, 9mm à Saint-Etienne ! Paris ne s’en sort pas beaucoup mieux avec 17 maigres millimètres récoltés durant ce mois de novembre.

 

 

 

A l’approche de la saison froide, anticyclone est souvent synonyme de grisaille. Mais pas lors de ce mois de novembre ! Pour une grisaille tenace, il aurait fallu auparavant de l’humidité, ce qui n’a pas été le cas comme nous venons de le voir. Résultat, le soleil a brillé de mille feux : la durée d’ensoleillement sur notre panel de stations a atteint un excédent remarquable de +59% !

Ce mois ne fait que poursuivre la tendance d’une année 2020 très ensoleillée (>>). Seules 4 stations du panel n’ont pas atteint leur norme mensuelle : il s’agit de Abbeville (-26%, valeur néanmoins soumise à caution avec soupçon de défaillance de sonde), Nîmes (-8%), Perpignan (-7%) et Montpellier, quasiment à l’équilibre (-1%).

Hormis le long des côtes de la Manche ainsi que près de la Méditerranée, l’excédent d’ensoleillement a été tout bonnement exceptionnel, parfois jamais vu à cette époque de l’année. Sur une large bande s’étalant de la Nouvelle-Aquitaine au Grand-Est, cet excédent dépasse les 80%. Dans plusieurs villes du Nord-Est, la durée d’ensoleillement a été deux fois supérieure à un mois de novembre normal (>100%) : il s’agit de Nevers (+120%), Langres (+117%), Nancy et Saint-Dizier (+108%), Troyes (+104%) et Luxeuil (+100%).

 

Avec de telles anomalies, de nombreuses villes ont donc battu leur record d’ensoleillement pour un mois de novembre : Bordeaux (173h), Auch (172h), Pau (170h), Poitiers (162h), Nantes (156h), Clermont-Ferrand (145h), Nevers (144h), Luxeuil (134h), Langres (132h), Le Mans (128h), Lyon (126h), Colmar (119h), Paris (118h) ou encore Charleville-Mezières (89h).

D’une façon générale, la barre des 100h cumulés a été franchie sur toutes les régions au Sud de la Seine. Dans l’extrême Sud-Est, les 200h ont même été frôlés (199h à Saint-Auban). A noter à l’inverse un « petit » 52h du côté d’Abbeville, minimum de notre panel. Une défaillance de la sonde de mesure de l’ensoleillement est, pour rappel, néanmoins soupçonnée.

 

* PANEL DE 73 STATIONS (pas de données d'ensoleillement sur les stations soulignées et en italique)  :

Abbeville, Agen, Ajaccio - Campo Dell'Oro, Albi, Alençon, Angers-Beaucouzé, Aurillac, Bastia, Beauvais, Bergerac, Besançon, Biarritz, Bordeaux, Boulogne-sur-Mer, Bourg-Saint-Maurice, Bourges, Brest, Brive-Laroche, Caen, Carcassonne, Charleville-Mézières, Chartres, Chateau-Arnoux-Saint-Auban, Châteauroux, Cherbourg, Clermont-Ferrand, Cognac, Colmar, Dijon, Embrun, Evreux, Hyères, La-Roche-sur-Yon, Langres, Le Mans, Le-Puy-en-Velay, Lille, Limoges, Lorient, Luxeuil, Lyon-Bron, Mâcon, Marseille-Marignane, Melun, Metz, Millau, Mont-de-Marsan, Montélimar, Montpellier-Fréjorgues, Nancy-Essey, Nantes, Nevers, Nice, Nîmes-Courbessac, Niort, Orléans, Paris-Montsouris, Perpignan, Poitiers, Rennes, Romorantin, Rouen, Saint-Brieuc, Saint-Dizier, Saint-Etienne, Grenoble - Saint-Geoirs, Saint-Girons, Saint-Quentin, Tarbes, Toulouse-Blagnac, Tours, Troyes.

 

Récapitulatif :

Nous avons detecté que
vous utilisez un ADBLOCKER.

Ici les prévisions météo, le suivi permanent et les articles quotidiens sont expertisés par des météorologistes professionnels et passionnés. Merci d’en tenir compte ;)

  • Votre adblock est activé
    Désactiver Adblock
    Soyez bien compréhensifs de désactiver le bloqueur de publicité et, si vous le pouvez, nous faire bénéficier de vos dons.
    Me montrer comment
  • Donation
    Faire une donation
    Merci à tous ceux qui nous ont aidé jusqu’à présent et sans qui ce site aurait dû fermer.
    Faire un don