12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Almanach du 31 décembre

1978

Les 30 et 31 décembre 1978 : de l’air glacial en provenance de Suède gagne lentement le nord de la France – au passage du front, la chute de température est très spectaculaire et la pluie verglace au sol puis se transforme en neige – c’est le cas sur le Nord-Pas-de Calais dés le 30 décembre au soir, puis sur la Seine-Maritimes et le nord de la Picardie le 31 au matinle 31 décembre à 16h, la limite passe au niveau de la Région Parisienne – la station météo d’Orly (à 20 km au sud de Paris) enregistre +11° alors qu’au même moment la station de Roissy (à 50 km au nord d’Orly) relève –10°, soient 21° de différence ! Une tempête de neige paralyse la capitale dans la soirée et la nuit de la saint Sylvestre.

Records quotidiens pour de nombreuses villes françaises >>

Photos : En quelques heures, Paris et sa région sont paralysées par une violente tempête de neige précédée de pluies verglaçantes - la température passe de +10 à -10°... du jamais vu !

  • Le mois de décembre 2015 est le plus chaud de l'histoire des relevés météo en France

  • Crue de la Lys et de l'Aa (Nord-Pas-de-Calais), de nombreuses communes passent la nuit du réveillon de la St-Sylvestre les pieds dans l'eau.

  • La dernière journée de l'année est très douce avec des températures souvent comprises entre 12 et 14°C.

  • Air froid par le nord, jusqu'à Paris

  • Brouillard givrant très épais dans le Nord-Pas-de-Calais

  • Pluies torrentielles sur les Cévennes et la Corse : 350mm de pluie en 3 jours en Lozère et 1m de neige sur le massif de Renoso (Corse).

  • Glacial

  • De l'air glacial en provenance de Suède gagne lentement le nord de la France. Au passage du front, la chute de température est très spectaculaire et la pluie verglace au sol puis se transforme en neige (c'est le cas sur le Nord Pas de Calais dés le 30 décembre au soir, puis sur la Seine Maritimes et le nord de la Picardie le 31 au matin). Le 31 décembre à 16h, la limite passe au niveau de la région parisienne. La station météo d'Orly (à 20 km au sud de Paris) enregistre +11° alors qu'au même moment la station de Roissy (à 50 km au nord d'Orly) relève -10°, soient 21° de différence. Une tempête de neige paralyse la capitale dans la soirée et la nuit de la saint Sylvestre.

  • La température passe de +10 à -10°C en quelques heures sur les régions du Nord... du jamais vu !

  • Très fortes gelées

  • Très fortes gelées : -6° à Cannes, -17° à Grenoble, -12° à Tours et -11° à Lille.

  • Neige et pluies verglaçantes au niveau de la Seine

  • Neige dans l'Est du pays

  • Une violente tempête balaye tout le pays - dégâts parfois importants notamment à Paris et dans la vallée du Rhône où les vents dépassent 100 km/h

  • -15° à Grenoble et Besançon, -14° à Clermont Ferrand, -13° à Lyon et -12° à Bourges

  • Gelées généralisées

  • Le mois de décembre 1934 est extrêmement doux - les températures dépassent de plus de 5° la normale

  • Neige. Décembre 1933 est le plus froid depuis décembre 1879. Cette vague de froid est caractérisée par sa longueur et sa persistance mais pas par son intensité.

  • Neige dans l'Est

  • Violente tempête

  • Neige partout

  • Très froid

  • Grand froid, avec -15° à Paris, -17° à Nancy

  • Glacial avec -25° à Gap, -18° à Besançon

  • Très froid, -10° à Paris, -9° au Havre

  • La Seine charrie des glaçons en raison d'un froid intense persistant